Mes visions faisaient déjà de moi une adulte

C’est à l’âge de 4 ans que mon don s'est déclaré. Mon premier ressenti a été pour mon grand-père, j’ai senti qu’il n’allait pas bien, et qu'il tomberait malade. Par la suite s’est déclaré un diabète qui a occasionné plusieurs hospitalisations. Ces complications lui ont « empoisonné » la vie. Il est mort beaucoup plus tard après une accumulation d’épreuves que je ressentais toujours à l’avance. 

 

A l'école déjà, mes enseignants me savaient différente et me protégeaient tant ils me sentaient sensible et vulnérable. Pendant les récréations, je lisais beaucoup, je n’étais pas une enfant comme les autres car mes visions faisaient déjà de moi une adulte.

 

Il n’est pas facile de vivre différemment des autres surtout lorsque nous sommes enfants. Je ressentais les émotions, les tristesses et les angoisses de tout le monde. A la maison comme à l’école, je sentais si l’on m’aimait ou pas et je « savais » ce qui se tramait autour de moi. Je le vivais mal, j’étais une écorchée vive qui était trop mature pour son âge et trop sensible pour ressentir les souffrances d’autrui.

 

Il m'est difficile d'expliquer comment mes ressentis se manifestent, tout d’abord les pulsations ralentissent ainsi que la respiration, mes mains deviennent glacées. J’ai le regard dans le vague ; plus frileuse et vulnérable, je sursaute au moindre bruit hormis le fond musical éventuel. Je suis « ailleurs », dans un autre monde. Mon énergie se défile et je ne peux faire plus de cinq heures d’affilé. Je me fatigue et j’ai besoin d’un temps de récupération. Je donne et me donne mais veille à ne pas trop m’épuiser. La souffrance d’autrui est toujours aussi lourde que lorsque j’étais enfant. La compassion est un sentiment envahissant, mais il fait partie de moi.

 

Mes supports principaux sont : le prénom, la date de naissance mais aussi la voix, le regard et parfois le tarot. Surtout l’énergie dégagée par la personne et cela est difficilement explicable. Le flash me vient en image tout seul dans ma tête. Ce n’est pas « on me dit "mais" je "vois". J’ai beaucoup de détails, comme un film qui se déroule et donc pas d’arrêt sur image qui me font perdre le fil et pas de retour en arrière ! Le film AVANCE et il est en couleur la plupart du temps : images, prénoms, rarement noms et évènements qui entourent le consultant.

 

Je peux voir également pour les personnes qui vous entourent, avec leurs différentes émotions. Par contre ils viennent spontanément, qu’ils soient en vie ou décédés, il est inutile de les appeler. Ces contacts s’imposent ou non à moi. Si un consultant me pose une question sur un proche, je me concentrerai pour tâcher de répondre mais il est mieux de les laisser venir dans les flashs qui défilent. Ils s’y intégreront, cette fois ou une autre…à leur guise.

Il m'arrive également de ressentir ou de voir un évènement planétaire comme : 
- des accidents de train, le tsunami dont j’ai parlé à mes proches quelques jours auparavant. 
- l’attentat sur une personne Sainte etc. 
Seul le temps est très difficile à donner. Chaque évènement peut être rapide ou non, car cette notion, me semble-t-il, est impossible à préciser à coup sûr.

 

Je me souviens d'un flash que j'ai eu cinq numéros du quinté, nous ne sommes pourtant pas joueurs dans la famille ! Je le dis à mon mari qui tondait la pelouse. Il répond qu’il verrait plus tard et néglige la chose. Il l’a regretté ! Les cinq bons numéros dans l’ordre…Une très grosse somme qui eût été bienvenue… J’aurais d’autres exemples beaucoup plus marquants, voire époustouflants, impressionnants, mais je ne me donne pas le droit de les divulguer, par respect de confidentialité. Même en changeant les noms, je crains que certains se reconnaissent et qu’ils en souffrent. Je ne peux être celle qui dévoile des histoires personnelles. Ceci est contraire à ma déontologie et vous le comprenez, sans nul doute. Les avis de mes consultants sur le site sont suffisamment révélateurs et eux disent ce qu’ils veulent, avec grande gentillesse, je les en remercie.

Pourquoi avoir décidé de mettre votre don au profit des autres ?

J'ai décidé de mettre mon don au profit des autres parce que je sentais qu'il le fallait, que j'étais née pour aider les autres. J’aidais X, Y, Z et leurs amis, et les amis de leurs amis… La boule de neige se faisait avalanche, tant et si bien que cela ne me laissait plus le temps d’exercer mon ancien travail. Il fallait choisir, j’avais 21 ans. L’aide aux autres s’imposait a moi. Les prévenir se faisait devoir d’humanité. Ce contact m’allait bien, je me sentais utile, "proche de mon prochain". C’était un échange altruiste, plus qu’un métier. J’ai toujours maintenu une part de moi dans ce rôle "d’aidante".

 

C'est un don difficile à gérer car l’inquiétude pour ma famille, mes amis est souvent inconfortable et je ne peux m'empêcher de le ressentir. Il y en a toujours au moins un ou une pour qui je ressens des épreuves ou de la tristesse intérieure. Ainsi je suis rarement déconnectée de la voyance. Je « flash » partout, à tout moment pour les gens que j’aime. C’est comme un double en moi. Quand j’essaie de l’éloigner, cela ne dure pas, il vient de nouveau m’envahir avec ses images et ses sensations. Pas toujours facile, assez stressant et aucune chance de s’y habituer !

 

Les consultations m'apportent beaucoup : l’échange d’humain à humain dans l’authenticité, la richesse de la rencontre sans mensonge, l’aide aux autres. Mais encore des paysages magnifiques, des voyages dans ma tête qui me font découvrir toutes sortes de lieux de vie plus ou moins magiques... Et surtout des rencontres d’âmes, la connaissance de plus en plus approfondie de l’humain avec tous ses tourments, sa laideur parfois mais souvent sa beauté et quelquefois même sa pureté ! 

 

L’AMOUR de l’HUMAIN remplit mes jours et mes rêves, en toute tolérance, dans l’exercice de mon don. Je n’oublie jamais qu’un Don inné reste un "bien " aléatoire et j’ai toujours été intimement persuadée qu’il s’envolerait s’il ne s’épanouissait pas dans une personne intègre. La plus pure possible.

 

Merci à vous pour tout ce que vous m'apporter et croyez moi vous me donner plus que vous pensez !

 

"Le plus magnifique don qu'aux mortels on puisse faire, c'est l'amour."
Citation de Jean de La Fontaine ; Daphné, Prologue - 1674.

N° Siret : 38495514200029

RCS 384 955 142

Immatriculation 01-04-1992

 

 

  • Facebook Social Icon